LOSC : Une saison 2020-21 déficitaire de 23,2M€ malgré le titre en Ligue 1

12 janvier 2022 à 0:05 par Thomas

0
LOSC deficit 2021
Sans son public pour l’accompagner au stade, le LOSC a essuyé de lourdes pertes, la saison 2020-21 dernière.

En une autre époque, ce serait un paradoxe pour le LOSC, de financièrement moins gagner l’année d’un titre de champion de France, que la saison précédente. Mais notre monde n’est plus le même depuis la Covid et les recettes produites hier, sont à la baisse aujourd’hui. Principalement à cause des huis clos dans les stades. A Lille, la billetterie, la saison 2020-2021 dernière, n’a rapporté que deux centaines de milliers d’euros.

Les revenus du LOSC ont baissé en 2020-21 malgré le titre de champion

C’est ce qu’indique le « Rapport des champions européens » que publie chaque année, le groupe KPMG, pour la branche KPMG Football Benchmark. Le LOSC est au même régime sec que la majorité des champions européens qui l’entoure. Et comme la plupart, déficitaire au bilan du 30 juin dernier. Dans le Nord, il est de 23,2 millions d’euros net, après impôts. Deux indicateurs l’expliquent : le premier étant lié à la baisse des revenus de l’exploitation. Les recettes de la billetterie, nous l’avons dit, ont été faméliques. Les droits de l’audiovisuel ont rapporté 54,4 millions d’euros (-13%), et le sponsoring, 29,5 millions d’euros. Un point de satisfaction est ici à relever, sur les bénéfices des partenariats commerciaux, qui progressent de 56%.

Vous aimerez aussi:  LOSC ou Chelsea, qui va se qualifier selon les bookmakers ?

La masse salariale pèse 106% des recettes de l’exploitation

Au total, les revenus du LOSC s’élèvent à 84,1 millions d’euros, hors trading, au terme de la saison dernière. Ils sont en baisse de 12%. L’autre facteur aggravant les pertes est la masse salariale, qui s’élève au bilan de 2021, à 88,9 millions d’euros. A ce propos, KPMG relève que les seules charges du personnel pèsent 106% des revenus de l’opérationnel, et ce ratio est le plus élevé des champions européens présentés dans l’étude. Ce déficit structurel force les Dogues à compenser les pertes, par le marché des transferts.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV