Kimi Raikkonen : 45M€ pour ne pas courir en F1…

Posté le 3 novembre 2011 par

x0

Kimi Raikkonen - @Iconsport

Kimi Raikkonen - @Iconsport

Etre payé pour ne pas participer… La situation peut paraître paradoxal. Pourtant c’est bien celle qui est arrivé à Kimi Raikkonen en F1 2009. Sportune revient en détail sur l’une des histoires les plus abracadabrantes du business du sport automobile.

Monza 2009. Le patron de Ferrari, Luca di Montezemolo, signe un accord avec les agents de Kimi Raikkonen d’une valeur de 45 millions d’euros, pour que ce dernier quitte l’équipe et ne pilote plus sur une durée de 18 mois. L’accord précis stipulait alors un salaire de 27 millions d’euros et une prime de 18 millions d’euros. Le tout pour accepter, durant une période donc d’un an et demi, de ne pas être pilote de F1, pour une équipe concurrente. Un record de dédommagement. Vous ne rêver pas, Kimi Raikkonen a été payé pour ne plus courir en F1 ! La somme d’argent était en fait indexé sur le salaire négocié par le champion du monde 2007 pour la saison 2010. Explications…

Les dessous de l’ancien contrat de Kimi Raikkonen en F1…

Petit retour en arrière… Nous sommes au Grand Prix d’Italie 2008 à Monza. Kimi Raikkonen n’est alors plus en lice pour le titre de champion du monde pilote. Son équipier Felipe Massa est, lui, encore dans le coup contre Lewis Hamilton. Le contrat record du Finlandais d’une valeur totale de 180 millions d’euros est alors réduit via un protocole d’accord. Il est alors prévu que pour la saison 2010, le pilote ne touche « que » 45 millions d’euros, au lieu de 60 millions d’euros. Pour que ce fameux protocole soit validé, Luca di Montezemolo demande à son pilote d’aider son équipier Felipe Massa à obtenir le titre 2008. Raikkonen accepte l’accord et conclut dans la foulée du Grand Prix d’Italie 2008 pour cette prolongation 2010.

L’introduction de la banque Santander a provoqué le limogeage de Kimi Raikkonen en F1

Sauf que depuis le GP de Monaco 2008, la Scuderia Ferrari avait signé un précontrat avec Fernando Alonso, d’une valeur de 5 millions d’euros annuels pour être prioritaire auprès du double champion du monde espagnol pour un contrat avec Ferrari. L’introduction de la banque espagnole Santander a provoqué la situation du limogeage de Kimi Raikkonen au profit de Fernando Alonso pour la saison 2010. Résultat: le champion du monde finlandais a touché un dédommagement record pour la Formule 1 de 45 millions d’euros…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.