Nenê au PSG : Les détails économiques du transfert…

Posté le 12 juillet 2010 par

x0

FOOTBALL / MERCATO – Ca y est, c’est officiel. Le Brésilien de l’AS Monaco Nenê a été transféré au PSG pour un contrat de trois ans. Les Parisiens espèrent, bien sûr, beaucoup de ce recrutement au milieu de terrain. Mais il faut remarquer que Paris, qui souffre d’un manque cruel de trésorerie, réalise là une affaire qui semble plutôt intéressante, même d’un point de vue financier. Au total, l’indemnité de transfert de ce joueur de 28 ans devrait avoisiner les 5 millions d’euros, une somme qui ne semble pas exagérée étant donné le prix des négociations pour d’autres joueurs de Ligue 1 comme Yoann Gourcuff durant ce mercato. A cela, il faut tout de même ajouter les bonus qui font grimper le chèque à hauteur de 5,5 millions d’euros.

Nenê mieux payé que Makelele

Nenê, nouveau joueur du PSG

Nenê, nouveau joueur du PSG

Question salaire, Nenê va tourner entre 1,8 et 2 millions d’euros net par an, soit environ 165 000 euros par mois net d’impôt. Il devrait donc toucher plus que Claude Makelele, qui a accepté une baisse de salaire conséquente cette année en prolongeant d’un an avec le club en tant que joueur (de 3,6 à 2,4 millions d’euros brut par mois, mais avec un emploi du temps aménagé…).

Le salaire brut de Nenê devrait avoisiner donc les 3,3 millions d’euros annuel de Ludovic Giuly, qui était devenu le joueur le mieux payé du club, devant Guillaume Hoarau et ses 2,8 millions d’euros brut, avant l’arrivée de Nenê. Le Brésilien fera d’ailleurs aussi partie, cette saison, des joueurs les mieux payés de notre Ligue 1.

Nenê et les avantages fiscaux…

A cela, il faut tout de même ajouter une précision. Paris devrait bénéficier d’avantages fiscaux dus au statut d’étranger n’ayant jamais travaillé dans l’Hexagone de sa recrue (Monaco a son régime fiscal propre). Le club pourrait tout de même faire une économie de plus de 500 000 euros grâce à cette niche appelée « l’impatriation ». Un « détail », qui a surement joué lors de la négociation du contrat avec un PSG qui, rappelons-le, a encore enregistré 5,4 millions d’euros de dette pour la seule saison 2008/2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.