Thierry Henry gagne autant que Bernard Arnault : Nicolas Sarkozy renvoyé dans les cordes

Posté le 27 janvier 2010 par

x2

Les sportifs de haut-niveau en ont pris pour leur grade, ce lundi sur le plateau de TF1, parce que Nicolas Sarkozy s’est dit « choqué » de leur rémunération et parce que selon la logique du chef de l’Etat, il n’est pas de comparaison à faire entre les revenus d’un athlète de haut niveau et ceux des grands patrons français. Le décalage serait-il trop énorme pour que l’on ne s’y hasarde ? C’est ce qu’a voulu vérifier le site Rue89 en comparant les salaires des dix PDG les mieux payés en France (au cours de l’année 2008 selon des chiffres d’Alternative Economique) à ceux de nos sportifs tricolores d’après les chiffres de l’Equipe.

Thierry Henry, FC Barcelone et équipe de France

Thierry Henry, FC Barcelone et équipe de France

Premier constat, il n’y a pas grande différence entre le plus fortuné de nos athlètes, Thierry Henry et le plus riche patron français, Bernard Arnault (LVMH). 400 000 euros séparent les deux hommes qui émargent l’un et l’autre à plus de 17 millions d’euros sur l’année 2008. L’équilibre est d’autant plus fragile, nous précise Rue89, que les rémunérations des sportifs – liées à la performance – varient d’une année sur l’autre contrairement à celles des PDG. Reprenant une déclaration de Martin Hirsch donnée aux Echos, Rue89 nous rappelle à ce titre que « moins l’action de l’entreprise a progressé depuis 2001, plus le patron a gagné d’argent en 2008. »

L’argument ne manquera pas de piquer l’intérêt des opposants au chef de l’Etat. A la question de savoir si Nicolas Sarkozy a eu raison de se révolter en priorité contre les salaires des sportifs, dans un sondage (toujours en cours) sur notre site, à l’heure où nous écrivons 61% d’entre vous ont répondu : « non ». De cette majorité qui se dégage, ici à Sportune mais parfois sur la toile, d’autres arguments reviennent avec insistance : carrières éphémères chez les sportifs, impact médiatique de ces derniers… En définitive personne (ou presque) ne conteste l’énormité de ces rémunérations mais beaucoup (à commencer par nous) reprochent au président de la République d’avoir pris en otage les sportifs pour justifier les salaires des grands patrons. Grâce à Rue89, l’équilibre est rétabli.

Sorry, there are no polls available at the moment.

Cresus Tensile

A lire aussi :
Tableau comparatif entre les 10 sportifs et les 10 PDG les mieux payés en France

2 réflexions au sujet de « Thierry Henry gagne autant que Bernard Arnault : Nicolas Sarkozy renvoyé dans les cordes »

  1. naiw

    Je voudrais simplement dire qu'au vu des sommes astronomiques qui circulent dans le monde du sport de haut niveau, il est normal que les sportifs mangent une grosse part du gateau parce que après tout ce sont eux qui font tourner l'industrie… Un peu comme les ouvriers dans les usines ou tous les travailleurs… Mais eux n'ont pas cette considération… Donc ferme ta gueule Sarko!!!

    Répondre
  2. timmerman

    C'est tout le système qu'il faut repenser ! Ce genre de rémunération est injustifiable, mais cela vaut également pour les grands patrons. Qui a besoin de 17 millions d'euros/an pour vivre ? On nous dit que ces gens là redistribuent ensuite parce qu'ils consomment, c'est faux car l'ouvrier de base n'en verra pas la couleur. Pourquoi n'est-on pas capable de fixer des plafonds raisonnables ? Pourquoi ne crée-on pas un comité d'éthique "indépendant" afin de définir ce qui est moralement acceptable et ce qui ne l'est plus. Pourqoi pas un référendum ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.