ASSE: Sanogo retourne dans le loft de Saint-Etienne…

Posté le 11 octobre 2011 par

x0

Boubacar Sanogo, joueur de l'ASSE - @Iconsport

Boubacar Sanogo, joueur de l'ASSE @Icon Sport

C’est raté ! L’ASSE n’a pas réussi à refourguer à l’AS Monaco Boubacar Sanogo, l’un des trois fameux lofteurs de Saint-Etienne, payé par le club… pour rester chez lui. Depuis le début de saison, l’attaquant ivoirien est écarté du groupe professionnel, malgré un salaire qui plombe la masse salariale et évalué à 1,8 millions d’euros brut par an, selon les chiffres de Le Progrès. Du coup, Sanogo a donc été mis à l’essai toute la semaine par le staff de Marco Simone sur le Rocher. Objectif: un transfert éventuel.

A l’ASSE, Sanogo retourne dans le loft

Sauf que l’expérience n’a visiblement pas été probante… Selon le Progrès toujours, sa condition physique a été jugée trop précaire. Voilà donc une bien mauvaise nouvelle pour les Verts, qui ne savent toujours pas quoi faire de leur joueur et qui sont obligés de le rémunérer bien au-dessus du salary cap fixé par les dirigeants à 90 000 euros par mois. A l’ASSE, Boubacar Sanogo retrouve donc sa situation de lofteur dans laquelle sont déjà empêtrés ses coéquipiers Bayal Sall et Sylvain Monsoreau.

Les 3 lofteurs de l’ASSE coûtent toujours 4,5M€ sur l’année en salaire

A eux trois, ces joueurs sont susceptible de coûter 4,5 millions d’euros à Saint-Etienne en salaire cette saison. A moins que le club ne réussisse à leur trouver un club avant la fin de l’exercice 2011-2012. Leur manque de condition physique dû à leur mise à l’écart du groupe pro semble être une nouvelle difficulté pour un transfert éventuel… Pour rappel, Boubacar Sanogo fait partie des trois joueurs les plus chers achetés par Saint-Etienne depuis le début des années 2000. Lorsque les Stéphanois investissaient 5 millions d’euros en août 2009 pour faire venir l’Ivoirien du Werder Brême, ils ne se doutaient surement pas que deux ans plus tard, ils seraient obligé de le payer pour… qu’il reste chez lui.

A lire: Les 15 joueurs les plus chers du siècle de l’ASSE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.