ASSE: Wendel des Girondins de Bordeaux, combien il coûte(rait) ?

Posté le 26 juillet 2011 par

x0

Geraldo Wendel, joueur des Girondins de Bordeaux - Photo: @Iconsport

Geraldo Wendel, joueur des Girondins de Bordeaux - Photo: @Iconsport

Le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, Geraldo Wendel, est dans les petits papiers de l’ASSE sur ce mercato 2011. Interrogé sur le sujet, Jean-Louis Triaud, président du club aquitain, détaille l’état des discussions, ce mardi, dans L’Equipe. « Saint-Etienne ne nous a proposé, pour l’instant, que des joueurs en échange et ça ne nous intéresse pas », explique le dirigeant. Combien les Verts devraient-ils donc mettre sur la table pour s’offrir un joueur comme Geraldo Wendel ? Sportune fait le point.

Wendel à l’ASSE, l’indemnité devrait tourner autour de 2M€

Côté indemnité de transfert, le Brésilien arrive en fin de contrat dans moins d’un an à Bordeaux. Difficile, donc, pour les Girondins de se montrer gourmand. Fin mai, lorsque le joueur figurait dans les petits papiers du club qatarien d’Al-Gharafa, la presse évoquait la possibilité d’un transfert moyennant 2M€. Le prix devrait rester identique pour Saint-Etienne, ce qui ne paraît pas insurmontable pour le club coprésidé par Roland Romeyer, qui a validé plusieurs ventes lucratives ces dernières semaines.

Wendel, un salaire difficile à assumer pour l’ASSE ?

Le hic se trouve surtout du côte du salaire. Actuellement, Geraldo Wendel est payé 100 000 euros brut par mois à Bordeaux. Le joueur a refusé une offre de prolongation, certes timide, puisqu’assortie d’une augmentation de 10 000€ des rémunérations. Dans le football, voilà qui n’est pas grand chose. Mais Saint-Etienne peut-il se permettre d’offrir au joueurs des émoluments supérieurs ? Cela paraît peu probable, tant le club est rigoureux sur sa masse salariale cette saison.

Pour rappel, fin juin, l’ASSE est déjà passé à côté du transfert de Pierre-Alain à cause d’une politique salariale qui ne semblait pas correspondre aux attentes du joueur (lire: Frau, les dessous d’un transfert raté). « On lui a fait une offre financière avec ce que nous pratiquons maintenant, c’est à dire 60% de salaire fixe et 40% de variables avec des primes pour la 9e place, rappelait alors Roland Romeyer. Tous nos salaires sont calculés en fonction de ces critères. » Frau est alors parti à Caen pour 120 000€ par mois assuré. Etant données sa rémunération actuelle et la proposition de prolongation refusée à Bordeaux, il paraît peu probable que Geraldo Wendel accepte une proposition inférieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.