Combien ça coûte de piloter une Formule 1 ?

19 juin 2018 à 14:35 par admin

0

Piloter une F1 : un fantasme accessible pour d’autres que les meilleurs pilotes du globe.

On ne parle plus de milliers d’euros mais bien de millions, tant ce sport nécessite de la technologie et de la stratégie jusque sur les pistes des circuits. La Formule 1 est un concentré de sportivité automobile au niveau international, avec des pilotes stars comme Schumacher, Räikkönen ou Hamilton.

Le championnat de Formule 1 créé en 1950 fait toujours rêver et passionne des millions de personnes qui s’affolent dans les gradins ou lors des retransmissions à la TV. Et si ce sport fait autant d’adeptes, il requiert néanmoins de l’investissement pour les écuries qui sortent ces monoplaces de compétition.

Les coûts pour faire rouler une Formule 1

La production de monoplace F1

Pour construire une Formule 1, il faut avoir une certaine trésorerie. Les monoplaces demandent un budget R&D de 40 millions environ. Et oui, on n’arrête pas le changement pour gagner des secondes sur la piste ! Pour vous donner une idée, en 2017, les voitures de course possèdent un châssis, un aileron avant et arrière rabaissé mais aussi des pneus plus larges.

Forcément, ces améliorations techniques ont un coût de développement qui se teste ensuite en championnat : qui aura la meilleure monoplace pour remporter la victoire ? Et il faut aussi prendre en compte le talent du pilote !

A produire maintenant, on peut encore compter 1 million d’Euros environ. Les matériaux utilisés sont optimisés, et toute la technologie ajoutée se paye. Par exemple, rien que le moteur et la boîte de vitesses coûteraient près de 500 000€.

Au final, une Formule 1 est un véritable bijou de technologie très rapide, il faut donc y mettre le prix pour qu’elle performe face aux concurrents.

L’entretien et le personnel

En entretien, une Formule 1 revient aussi chère que le budget de développement. Il faut compter la rémunération des pilotes, de l’équipe et des membres de la direction, pour un total de 40-45 millions suivant les écuries et le nombre de personnes bien évidemment.

Une équipe, cela peut représenter des centaines de personnes, à l’image de Renault qui emploie 650 personnes ! Cette somme est donc un global, qui dépend de la taille des écuries, du nombre de monoplaces et de leur répartition des budgets. En effet, certains vont mettre le paquet sur la R&D alors que d’autres dans la production par exemple.

Par ailleurs, il faudra aussi compter les coûts de l’opérationnel : carburant, logistique, marketing et évènements, etc. Le tout s’élève quand même à plus de 30 millions pour certaines écuries.

Les budgets des écuries de F1

On peut donc se demander : quels sont les budgets des écuries ? A cette question, on doit bien sûr distinguer les grandes marques comme Ferrari, McLaren et Ferrari, des plus petites comme Haas F1 ou Force India.

En 2017, le budget moyen d’une écurie est estimé à 255 millions d’euros, avec un peu moins de 100 millions pour une petite écurie. Quand on sait que la vitesse maximale enregistrées sur circuit est de 340 km/h à Monza et que la Formule 1 rapporte des milliards, on comprend que la course aux trophées coûte cher! Voici les chiffres 2017 de quelques écuries avec leur budget en millions d’euros :

  • Mercedes AMG F1 : 470 M€
  • Ferrari : 465 M€
  • Red Bull Racing : 440 M€
  • McLaren-Honda : 350 M€
  • Renault : 250 M€
  • Williams : 165 M€
  • Toro Rosso : 130 M€
  • Force India : 100 M€
  • Haas F1 : 100 M€
  • Sauber F1 : 90 M€

Piloter sur circuit en France : où et combien ?

Le prix d’un stage

On aime la Formule 1, mais on n’a pas forcément des mille et des cents à débourser pour en conduire une ! Le bon compromis, c’est le stage de pilotage sur circuit. Guidé par un moniteur professionnel, c’est l’occasion de vivre votre Grand Prix le temps de quelques instants intenses au volant.

Dans la monoplace de course, vous pourrez ressentir toutes les sensations d’une compétition où c’est vous le pilote. Et alors, combien ça coûte une telle prestation ? La production d’une Formule 1 est assez chère et c’est un produit d’exception, il faut donc rentabiliser cet investissement, c’est pourquoi les stages en monoplace sont plus chers que ceux en GT.

Décidez donc déjà du type de monoplace: Formule 1, Formule 3, Formule Renault… La première c’est le must ! La Formule 3 et la Formule Renault sont aussi appréciées car ce sont sur ces voitures que les grands pilotes ont fait leurs premiers pas.

Le prix est donc différent : comptez entre 200 et 270€ pour un stage en Formule Renault de moins de 10 tours et 500-600€ environ pour la demi-journée. En Formule 3 et 4, vous êtes dans la même gamme de prix, suivant le prestataire et le circuit choisi.

Pour la Formule 1, les prix s’envolent davantage. Pour 10 tours dans le bolide, comptez entre 1000€ et 1400€ ! Suivant les équipements de la voiture (boîte de vitesse F1 ou manuelle notamment) le prix diffère, à vous de bien regarder le modèle proposé. Pour une 700ch V8, cela peut même vous coûter plus de 1500€ pour 3 tours

Rouler sur quelles pistes de France ?

Rouler en monoplace (Formule Renault et Formule 3)

Tous les circuits ne permettent pas de rouler en monoplace, il faut donc regarder attentivement sur quelles pistes vous pouvez en piloter une, et laquelle !

En région parisienne : Trappes dans les Yvelines ou La Ferté-Gaucher en Seine-et-Marne, et en Provence le circuit du Luc et du Castellet organisent des sessions de pilotage en Formule Renault.

Albi, Lédenon, Mérignac, Haute-Saintonge, Folembray, Château-Gaillard, Nogaro… Un peu partout en France, vous pourrez piloter cette monoplace.

Le Saint Graal : où rouler en Formule 1 ?

Pour la Formule 1, le choix est plus élitiste, pour prendre le volant d’une F1, il faudra vous rendre sur :

  • Le circuit de Nevers Magny-Cours, dans la Nièvre, célèbre pour avoir accueilli le Grand Prix de France de 1991 à 2007.
  • Le circuit Paul Ricard du Castellet, dans le Var, qui accueille à nouveau cette année la grande étape française tant attendue du championnat.

La Formule 1, un rêve automobile qui n’a pas de prix !

On comprend facilement que cette industrie de la monoplace de compétition prenne une grande place chez les amateurs d’automobiles, et demande de nombreux investissements pour faire rouler les bolides et les maintenir sur la piste.

Heureusement pour nous, on peut quand même s’offrir une Formule 1 le temps d’un stage de pilotage de quelques heures, pour un coût bien plus raisonnable. Certes, c’est une expérience qu’on ne fera pas tous les jours, mais pour les passionnés, elle vaut de l’or.

Avec le retour du Grand Prix au Castellet en 2018, la ferveur n’est pas prête de s’arrêter cette saison. Quelle écurie l’emportera, le suspens est à son comble et les chevaux sont lâchés !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑