Avant/pendant le Covid19, la valeur des collectifs de la L1 sur le mercato

18 avril 2020 à 18:55 par Thomas

0
Transfert Ligue 1 valeur marchande

Avant et depuis le Coronavirus, les effectifs de la Ligue 1 ont perdu plus de 13% de sa valeur, sur la plateforme de référence, Transfermarkt.

La mécanique des transferts telle qu’elle existe aujourd’hui résistera-t-elle à la crise mondiale du Covid19 ? Ça n’est pas garanti, la situation rappelle la fragilité du système en pointant les difficultés de certains clubs, à passer le cap. De façon quasi certaine, il n’y aura pas au prochain mercato, d’investissements d’envergure. Comme sur les marchés boursiers, le cours ici des contrats des joueurs que les clubs rachètent ont chuté.

Toutes les valeurs marchandes à la baisse sur Transfermarkt

La plateforme Transfermarkt, référence en la matière, a justement agi en conséquence, en pondérant toutes les valeurs marchandes des joueurs, en plus des régulières mises à jour propre à chacun. Ceux nés avant 1998 accusent une baisse de 20% et 10% en moyenne pour tous les autres. Au cumul de tous les profils de la base de donnée allemande, cela représente une perte de valeur de 9 920 millions d’euros.

Le PSG retombe sous le milliard, l’OM et l’OGCN dans la moyenne

Dont une partie concerne forcément les clubs français. Pour la Ligue 1, la baisse est de 3,66 milliards d’euros à 3,17 milliards, sur Transfermarkt, selon notre pointage entre la mi-janvier et la mi-avril. Soit une diminution de 13,29%, en trois mois. L’OGC Nice et l’OM approchent le plus de ce rapport, à respectivement -14,42% et – 14,58%. Premier effet surtout visible, l’effectif du PSG dépassait à lui seul le milliard au début de l’année, il vaut 843,65 M€ et moins 16,47% désormais. Le ratio n’est naturellement pas le même pour toutes les équipes du plateau.

Vous aimerez aussi:  OM : Combien cela pourrait coûter de remercier Mitroglou ?

L’ASSE et les Girondins accusent une baisse du quart et au-delà

C’est à l’OL qu’il est le plus faible, car les Gones se sont renforcés cet hiver, notamment du Brésilien Bruno Guimarães, au dernier jour du mercato d’hiver. Les Lyonnais, sont avec les Rennais et les Messins ceux pour qui la perte est la moins sévère. Inversement, elle est importante pour les Girondins de Bordeaux et l’ASSE, au quart ou plus de la valeur marchande de l’effectif professionnel.

La valeur marchande en transfert des collectifs de la L1, avant et pendant le Covid19

ClubValeur marchande en janvierValeur marchande en avrilDifférence
Olympique Lyonnais382 M€379,05 M€– 0,77%
Stade Rennais172,6 M€165,58 M€– 4,07%
FC Metz54,95 M€52,45 M€– 4,55%

Voir le tableau complet en page 2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer