ASSE: Des poteaux carrés à 20.000€

Posté le 11 octobre 2013 par

x3

Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE - @Icon Sport

Roland Romeyer, président du directoire de l’ASSE – @Icon Sport

Finalement, Roland Romeyer les a obtenus pour près de la moitié de la somme réclamée par le groupe de particuliers écossais qui en avaient la propriété. L’on veut parler des fameux poteaux carrés qui ont fait basculer l’histoire de l’ASSE, en 1976 en finale de la Coupe des Clubs Champions perdue face au Bayern Munich (0-1).

Roland Romeyer a mis la main sur les poteaux carrés de Glasgow

Le président du directoire de l’AS Saint-Etienne en a finalement fait l’acquisition moyennant 20.000 euros. Ces poteaux seront assemblés à l’identique des buts à l’époque gardés par Sepp Maier puis exposés au musée des Verts, le premier du genre en Ligue 1, qui ouvrira ses portes le 21 décembre prochain.

Des négociations longues et compliquées

Ces poteaux carrés, c’est objet emblématique de l’épopée, a dit Roland Romeyer cité par BFM. C’est une légende ! On se dit que si ces poteaux avaient été ronds, Saint-Etienne aurait peut-être marqué. Au départ, c’était une somme astronomique qui était demandée : 80 000 francs à l’époque. On les a eus à 20 000 euros, après avoir discuté. On les a rénovés parce qu’ils ont un peu souffert puisqu’ils étaient entreposés dans les sous-sols du musée du football écossais. »

L’ASSE a (enfin) ses poteaux pour son futur musée

Cela faisait longtemps que les Stéphanois s’efforçaient de mettre la main sur les légendaires poteaux de l’Hampden Park de Glasgow mais jamais jusqu’ici les négociations n’avaient abouti. Il avait même été un temps suggéré de les financer avec l’argent réclamé aux lyonnais suite à l’épisode du chant après le sacre du club en coupe de France. A force de temps et de persuasion, les Stéphanois ont fini par mettre la main sur l’objet de leurs désirs, à deux mois environ de l’ouverture officielle du musée.

3 réflexions au sujet de « ASSE: Des poteaux carrés à 20.000€ »

  1. patrice

    je ne voudrais pas donner une leçon d’économie à Roland Romeyer, mais 20 000€ font bien plus que 80 000 francs, il aurait du les acheter à 80 000 francs il aurait économisé 51 331 francs
    et après on viendra m’expliquer que les clubs de foot sont bien gérés

    Répondre
    1. Frenzall Auteur de l’article

      Je pense qu’à l’époque les Verts n’avaient pas encore envisagé d’ouvrir un musée. Mettre 80.000 francs pour sortir des poteaux d’une cave et les remettre dans une autre ce n’était peut-être pas judicieux 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.