F1: Quand les Américains veulent investir dans la Formule 1

19 décembre 2011 à 18:35 par Marc Limacher

0
Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Depuis quelques temps, l’argentier de la F1, Bernie Ecclestone montre plusieurs signes d’intérêt envers les Etats-Unis. En plus des projets d’Austin et le contrat avec le New Jersey, il semble qu’il existe un audit de faisabilité à San Francisco pour l’organisation d’un grand prix à l’horizon 2014/2015. Mais, au-delà des circuits de Formule 1, c’est une société d’investissement américaine qui vise un intérêt relativement sérieux pour prendre une part des droits sportifs de la discipline…

La société américaine Hellman and Friedman voudrait investir en F1…

La société Hellman and Friedman, propriétaires de l’agence photo Getty Images, aurait montré un intérêt certain pour la F1, selon un rapport de L’’Express on Sunday. Un juste retour des choses en quelque sorte. En 1999, la société avait possédé 37,5% de la holding SLEC, qui regroupait alors les droits sportifs de la F1. A l’époque, alors que la discipline avait un projet d’introduction en bourse qui venait d’échouer pour des raisons d’opacité trop importante du montage économique, le fond d’investissement américain avait pris pour 900 millions de dollars, soit 37,5% des parts.

Pas d’intérêt américain sur la F1 avant la signature des Accords Concordes

La part de la société américaine a finalement été reprise quelques mois plus tard par la société allemande EM.TV avec une jolie plus-value. Cet intérêt US semble néanmoins mesuré aujourd’hui. Il semble qu’aucun deal de reprise de la Formule 1 ne soit entrepris de près ou de loin, tant que les Accords Concordes ne sont pas réglés. Pour rappel, ces fameux accords doivent réguler les aspects de répartition économique entre les équipes, la Fédération Internationale de l’Automobile et Bernie Ecclestone pour la période 2013 – 2017.

Lire aussi: Les Accords Concordes, c’est quoi ?

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑