F1: Valence, le GP qui coûte (trop?) cher…

11 janvier 2012 à 10:21 par Marc Limacher

0
Team Lotus à Valence

Team Lotus à Valence

La région de Valencia met en place un plan pour maintenir son Grand Prix de F1 à tout prix. Auparavant, plusieurs projets ont été envisagés. L’alternance entre le circuit et son homologue catalan à Barcelone a été longtemps l’objet d’une étude et favorisé par Bernie Ecclestone en personne. Mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts et chaque circuit lutte désormais pour sa survie. Rita Barbera, la maire de Valencia est face à un problème économique majeur. La région est dans une situation de dette qui impose une forte réduction des coûts de dépenses publiques.

La redevance du GP de Valence de F1 a atteint 24M€ en 2011

Un temps envisagé, le fait de rompre le contrat avec la F1 aurait été définitivement écarté au profit de l’engagement jusqu’à la fin du contrat en 2014. Il est vrai que la Formule 1 coûte une fortune à la ville de Valencia. La redevance a débuté à 18 millions d’euros en 2008 et augmente de 10% tous les ans. En 2011, cette dernière était de 24 millions d’euros et au terme du contrat d’ici deux ans, ce chiffre sera de 32 millions d’euros ! Le vice-président du gouvernement de Valencia, Ciscar Joseph a indiqué que la chaine publique de Valencia, Canal Nou, ne diffusera plus la Formule 1.

Le GP de Valence de F1 et son intérêt touristique…

L’économie réalisée par cette coupe est de 6 millions d’euros. Somme qui sera affectée pour la redevance du Grand Prix. Alors que Barcelone étudie les modalités de rupture de contrat, Valencia s’accroche. Le Grand Prix est un vecteur de tourisme, car les deux tiers des spectateurs sont étrangers, ce qui est bénéfique pour l’économie locale.

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑