WRC,…: Peugeot-Citroën et son budget sportif de 80M€…

19 janvier 2012 à 11:42 par Marc Limacher

0
Sebastien Loeb - @Iconsport

Sebastien Loeb, WRC - @Iconsport

Hier soir, le groupe Peugeot-Citroën a annoncé que le programme endurance du constructeur sochalien allait être abandonné pour des raisons budgétaires. Reste une question, quel est le budget sportif du groupe français avec ses deux marques et pourquoi Citroën garde son programme WRC, alors que Peugeot abandonne sa 908 ?

Le budget total du premier groupe automobile français pour ses programmes de sport automobile est de 80 millions d’euros environ. Cette somme comprend uniquement les investissements du constructeur pour les deux programmes sportifs des marques Peugeot et Citroën. Ce budget est équivalent à celui de Renault et 20 millions inférieur à celui d’Audi par exemple. Le programme 908 de Peugeot avait un coût de 75 millions d’euros (15 millions de plus que Audi par exemple pour son programme équivalent). Essentiellement dû à la mise au point de la technologie hybride/diesel devant être mise en avant en 2012. Mais, de cette somme, il faut déduire 20 millions d’euros d’aide technique et sponsoring direct du pétrolier français Total.

Le budget sportif de Peugeot équivalent à celui de Renault

Ce dernier met à disposition environ 30 millions d’euros pour chacun des groupes automobiles français, sur leur programme sportif. Renault partage cette somme avec ses partenaires (Lotus F1 Team et Red Bull Racing), tandis que PSA les réparties entre ses deux constructeurs. Le programme endurance aspire donc 70% de cette manne pétrolière.

35M€ de budget pour Peugeot-Citroën en WRC

Le programme WRC de Citroën dispose d’un budget de 35 millions d’euros. Mais, en réalité, la marque au chevron ne dépense que 15 millions d’euros. En effet, 10 millions d’euros proviennent de Total et 10 autre millions du sponsoring de Red Bull. L’investissement de Citroën ne comprend toutefois pas le salaire de Sébastien Loeb, qui est pris en charge directement par le constructeur, selon toute vraisemblance.

Le programme WRC est donc viable, car il est soutenu par un sponsor, ce qui n’a jamais été le cas du programme des 24h du Mans et de la 908. Ce qui explique le retrait de Peugeot pour raisons budgétaires… Reste toutefois une question : pourquoi investir des millions euros, pour ensuite tout stopper et reprendre plus tard systématiquement à zéro ce qui a été entrepris ? La question est posée, car plusieurs constructeurs automobiles, du fait de la crise économique, adopte une stratégie modeste et sur le long terme pour récolter des fruits positifs, au lieu de pratiquer le retrait dur.

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑