OGC Nice : Ça coûte combien de recruter Fikayo Tomori (Chelsea) ?

13 décembre 2020 à 11:05 par Thomas

0
OGC Nice transfert

L’OGC Nice lorgne vers l’Angleterre pour remplacer Dante.

L’OGC Nice ayant perdu son capitaine Dante, victime d’une rupture d’un ligament du genou gauche, le défenseur brésilien a été opéré et doit se rétablir, le club azuréen cherche à se renforcer derrière, à l’occasion de la prochaine fenêtre du mercato d’été. Parmi les joueurs suivis, The Sun croit connaître l’intérêt des Aiglons, pour le profil de Fikayo Tomori, jeune joueur de 22 ans, à la propriété des Blues de Chelsea.

Fikayo Tomori pour remplacer Dante à l’OGC Nice ?

Utile et rapide précision qui pose la suite du contexte : il n’est pas ici question pour le GYM de recruter définitivement le joueur, mais de l’avoir en prêt pour boucler la saison 2020-21. Il y a (au moins) deux raisons à cela : la première étant que Chelsea tient à lui, formé entre les murs du club. Et ce, en dépit d’un temps de jeu faible, offert par le coach Franck Lampard, cette saison. L’autre tient à la valorisation du joueur, qui dépasse les habitudes dépensières de l’OGC Nice.

Vous aimerez aussi:  Le RC Lens dévoile un maillot sainte-Barbe. Rupture de stock immédiate

Sous contrat avec Chelsea jusqu’en 2024

Fikayo Tomori est en effet estimé à 20 millions d’euros par Transfermarkt, et de 20 à 30 millions, du côté de l’Observatoire du football. C’est a minima, l’équivalence de la recrue la plus chère d l’histoire des Aiglons, à savoir Kasper Dolberg, pour 20,5 millions d’euros, en 2019. S’il n’est donc point question d’un transfert sec, Nice aurait toutefois à supporter les émoluments financiers du défenseur central, anglo-canadien. Il gagne près de 65 000 euros bruts mensuels, moins les bonus associés. C’est probablement une histoire financière que d’envie entre les deux clubs et le joueur. Lequel est également suivi outre-manche, notamment des Magpies de Newcastle. Prolongé il y a tout pile un an (le 12 décembre), Fikayo Tomori est sous contrat avec les Blues, jusqu’en 2024.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑