Balotelli veut sa part du « Why always me ? »

23 octobre 2012 à 22:40 par Thomas

0

Devenu célèbre, le « Why always me ? » floqué sur le tee-shirt de Mario Balotelli un jour de derby face à Manchester United a même été commercialisé par Umbro. L’attaquant de City voulait sa part du gain. Las…

Mario Balotelli et son tee-shirt « Why always me ? »@Icon Sport

« Why always me ? » (Pourquoi toujours moi ?) Vous vous en souvenez peut-être c’était le message adressé par Mario Balotelli à la presse, au cours d’un derby de championnat entre son club de Manchester City et le rival de Manchester United. Pourquoi, se demandait alors l’international italien, n’y en avait-il que pour lui sachant, faut-il le rappeler, qu’à l’époque, il venait d’incendier sa maison en faisant feu d’artifice.

Le « Why always me ? » de Mario Balotelli commercialisé

Ce message « Why always me ? » floqué sur son tee-shirt est devenu célèbre outre manche, à tel point que l’équipementier du club, la marque Umbro, l’a commercialisé. Avec la bénédiction de Mario Balotelli ? Oui assure le Mirror, sauf que l’attaquant des Citizen avait aussi dans l’idée de toucher des droits sur les ventes. C’est ce qu’il a réclamé de Lee Chapman, responsable du sponsoring à Manchester City.

L’attaquant de Manchester City a fait la promo du tee-shirt

« Mario m’a demandé de les appeler (les responsables de la marque Umbro, ndlr) au sujet d’une éventuelle commission, mais ils ont répondu que ces mots n’étaient à personne« , raconte Lee Chapman. A défaut, les fonds récoltés par le tee-shirt ont plutôt servi à une noble cause, reversés qu’ils ont été à une oeuvre de charité. Mario Balotelli a même contribué à sa promotion en compagnie du rappeur Tinchy Stryder. Du côté d’Umbro, que le tabloïd a contacté, on dit ne pas avoir connaissance, de l’appel et la demande de Chapman.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑