PSG, Barton, Google plus,… On a interrogé le community manager de l’OM

Posté le 18 octobre 2012 par

x0

L’OM lance un nouveau dispositif sur Google +, ce jeudi, appelé Google + Vous. Sportune a interviewé Grégory Bocciardi, le community manager du club, pour en savoir plus. Le CM nous dévoile aussi sa façon de communiquer avec ses fans et comment se gère un Classique OM-PSG se gère sur les réseaux.

A lui seul, Grégory Bocciardi gère 2 millions de fans Facebook et près de 500 0000 followers sur Twitter. Grégory Bocciardi, 29 ans, c’est le community manager de l’OM, depuis maintenant plus de deux ans. Alors que Marseille sort ce jeudi un nouveau service sur Google plus, le CM du club le plus populaire de France sur les réseaux a répondu aux questions de Sportune, comme ceux du PSG, de l’OL ou encore du Stade Toulousain avant lui. Sans langue de bois, l’employé 2.0 du club marseillais nous livre les petits secrets des pages communautaires de l’OM, nous raconte comment le Classique OM – PSG se vit sur les réseaux, mais aussi comment se passent les relations avec les stars Internet du club que sont Joey Barton ou Andre-Pierre Gignac. Entretien…

– Ce jeudi, l’OM lance sa grande offensive sur Google plus avec le nouveau service OM + Vous. De quoi s’agit-il ?
Grégory Bocciardi: » Ca va être le point de départ de notre page Google +. On a ouvert un compte il y a environ un an (70 000 abonnés, ndlr). On l’a créé pour ne pas nous faire piquer le nom commercial, mais sans s’y investir jusqu’à présent. On a décidé d’utiliser le potentiel de ce nouveau réseau pour cette saison qui démarre plutôt bien. OM + Vous, que Google appelle « Hangout », c’est un chat video et en direct animé par 5 supporters, de leur domicile. Toutes les 2 semaines, ils interrogent une personnalité du club. Ce jeudi, on commence avec Elie Baup (l’entraîneur marseillais, ndlr). Le direct commence à 13 heures (à suivre donc sur la page Google plus de l’OM).

– Avez-vous des objectifs précis sur Google + ?
Pas encore. On se fixera des objectifs après fois 4 ou 5 chats. On s’inspire un peu de ce qu’ont déjà réalisé quelques grands clubs européens comme Manchester City, le Milan AC ou Chelsea. Eux sont très actifs sur ce réseau. Si on pouvait les égaler…

– Vous venez aussi de dépasser les 2M de fans Facebook. Rester le club le plus populaire de France sur les réseaux, c’est important pour l’OM ?
Oui, le fait d’être le club le plus populaire est important pour nous, et le nombre de fans est un bon indicateur. Mais ce n’est pas une obsession. Ce que l’on attend avant tout c’est de permettre à nos supporters d’exprimer leur passion pour le club sur les différents réseaux sociaux. On sait que le PSG, de par sa puissance économique, est très performant et vont très vite en terme de recrutement de fans. Mais pour l’heure, il n’y a pas de « match », on a quand même 600 000 à 700 000 fans d’avance sur facebook puis on a aussi de l’avance sur les autres réseaux sociaux avec l’exclusivité d’un site communautaire officiel (notreOM.net) qu’aucun autre club en France ne propose à ses supporters.

« Sur Facebook, on se la joue un peu… »

– Concrètement, comment utilisez-vous chacun de vos réseaux ?
On essaie surtout d’être exclusif. Sur Facebook, on adopte un ton décalé, plus mousseux (voir la page Facebook officiel de l’OM). C’est une vague positive qu’on essaie de lancer. Après une victoire, on peut par exemple titrer: « On ne les arrête plus ». En fait, on peut dire qu’on se la joue un peu… (il rigole) Mais ça plaît à l’utilisateur Facebook !

– Votre plus gros like sur Facebook ?
Il date de l’année dernière. On joue à Dortmund notre qualification en 8e, on sait qu’on se trouve dans une phase moyenne. On a quand même voulu tenter le coup, on a écrit sur notre mur quelque chose comme: « L’ambiance de Siguna Park, ce n’est rien par rapport à notre ferveur. Allez l’OM: Cap ou pas cap on fait un record de like !». Résultat: 52 000 j’aime. Même dans les moments pas très simples, on essaie de garder ce ton positif.

– Et votre stratégie sur Twitter ?
Là, on essaie d’être plus inside. On fait vivre le club comme si on y était. On partage des photos derrière le banc de touche, … Le supporter se croit dans le groupe. C’est moins mousseux et plus informatif (suivre le compte @OM_Officiel, mais aussi @OM.net et @OMtv).

Le community manager de l’OM nous parle du Classique contre le PSG version réseaux sociaux en page 2…

Pages: 1 2Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.